Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par andika

C'est toujours un plaisir pour l'amateur de théâtre que de se rendre à Ivry sur Seine dans l'antre d'Oscar Castro. On a la garantie d'avoir une ambiance bariolée, du rire, de la chaleur, que ça bouge, et que ça vive !

Et dès le début, lorsqu'Oscar Castro se présente seul sur scène, on a juste l'impression de retrouver un vieil ami. Avec son accent inimitable, il nous relate l'actualité de son théâtre, en France et au Chili. Il nous parle de politique, de culture, d'écologie, de légion d'honneur et de bien d'autres choses encore avant d'aborder le vif du sujet, à savoir la pièce qu'on est venue voir.

La magie de l'argent. Tel est le titre de la pièce. On pense évidemment à l'Avare de Molière quand le théâtre approche le sujet de l'argent. Mais là où l'illustre aîné traitait la question sous l'angle de l'avarice, Oscar Castro semble vouloir la décrire sous toutes ses formes. Le pèze, le flouze, le pognon, chaque synonyme y passe ! Et au fil des sketchs qui défilent, on peut être témoin des ravages de l'argent, ou plutôt du manque d'argent. Le propos ici est avant tout social.  L'irruption remarquée sur scène de gilets jaunes le prouve ! Mais aussi la question de savoir comment emprunter de l'argent à la banque une fois qu'on a passé un certain âge ? Et comment tout en ayant un poste qui semble tout à fait convenable, se retrouve t-on tout de même dans la précarité. Que tout cela est sérieux ! 

Fort heureusement, l'humour n'est jamais loin et le style caustique et provoquant d'Oscar Castro ne tarde pas à pointer le bout de son nez. Notamment lorsqu'il s'agit d'un héritage et de tous les moyens mis en oeuvre pour se l'accaparer. On a également des moments loufoques où des dames vénérables semblent sniffer une poudre blanche... Ou des intermèdes qui nous proposent des techniques toutes plus (in)efficaces les unes que les autres pour devenir riche.

Cette alternance entre le sérieux et l'absurde crée un tourbillon de rire, mais aussi une réflexion sur notre monde. A croire que l'âge commence à attendrir la plume d'Oscar Castro qui fêtait pour l'occasion ses 72 ans. Et pourtant, lorsqu'on le voit apparaître sur scène dans son costume blanc, on voit encore et toujours un jeune homme qui a faim de vie, faim de rire !

Enfin, saluons ici les nombreuses chorégraphies qui jalonnent le spectacle. La présence de la danse ne faisant qu'accentuer l'ambiance festive.

Et bien entendu, au Théâtre Aleph, la fin du spectacle n'indique aucunement la fin de la fête ! On a toujours l'occasion de déguster ce pain merveilleux après le spectacle, et à la place de la soupe ce soir là, on a dégusté un plat à base de riz et de viande absolument succulent. 

Le Théâtre Aleph est et demeure un grand espace de convivialité et ça fait beaucoup de bien !

La Magie de l'argent au Théâtre Aleph: Oscar Castro assagi !

Pièce écrite et mise en scène par Oscar Castro
Chorégraphies Sylvie Miqueu
Scénographie, costumes Bénédicte d’Albas
Lumières Samuel Lardillier
Son Samuel Lardillier et Jules Archinova
Coiffures Maxime Godart Toure

Avec Oscar Castro, Sylvie Miqueu, Anaï Castro Heyman, Catherine Max Martineau, Natacha Moyersoen, François Essindi et les Latin’Actor: Patricia Chwat, Mylène Clairy, Elisabeth de Andreis, Maya de Vulpillières, Jean-Michel Dréan, Hiba Elkheloui, Maxime Godart Toure, Virginie Laffon, Hélène Lemoust, Margarita Lopez Mendez, Oualid Meddah, Roberto Mezza, Pascale Michot, Laurence Moreau, Moïse Pinto, Tales Resende, Mathilde Vasquez, Valérie Viespoli.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article