Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par andika

Il y a plusieurs façons de devenir père. Bien entendu, il faut faire un enfant tout d'abord ou en adopter un. Mais ces actes ne suffisent pas. Creed II parle de cela. Qu'est-ce qu'être un père. Dans cet univers, c'est d'abord être un boxeur, puisqu'on s'intéresse tout de même au noble art dans cette saga. Apollo Creed est le père d'Adonis, Rocky a un fils ainsi que Drago... Et ces différentes filiations vont faire le sel de l'intrigue de ce second opus de la saga Creed.

Mais comment est-on père ? Il y a plusieurs réponses et ce film les explore avec beaucoup de justesse. Conseiller son enfant, le protéger, être là pour lui. On a l'impression qu'il s'agit de lieux communs mais ce n'est pas aussi simple que cela.

Creed II ne ressemble absolument pas à son prédécesseur, là où on avait un outsider, on a maintenant un champion. Et cela occasionne de nouvelles problématiques qui sont très intéressantes.

Le film ne vient pas de nulle part et fait référence de manière très habile à tout ce qui était là avant. Avec force flashbacks, et surtout, l'usage de la musique. Une scène de boxe fonctionne toujours mieux avec la musique de Rocky. Perdre un combat peut avoir de multiples conséquences, mais cela peut aussi faire ouvrir les yeux.

Après toutes ces années, la saga est toujours aussi mythique et sait renouveler ses codes, comme par exemple la première apparition de Rocky, totalement hors champ alors qu'on entend sa voix. On questionne également le rôle de Philadelphie ! On n'en oublie pas non plus de vraies propositions de cinéma avec des plans saisissants lors d'une séquence dans le désert. Chaque combat est une aventure. Chaque victoire est une conquête. Tout cela prépare au mieux à affronter le plus difficile, à savoir être parent.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article