Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par andika

Le film documentaire a totalement sa place au cinéma. Mais il a aussi ses propres codes, à savoir qu'il se base sur le réel, il est même ancré dedans. Mais les protagonistes jouent tout de même la comédie même s'il s'agit de leurs propres rôles. En effet, la caméra oriente l'humain. Lorsque le documentaire a pour sujet une personne en particulier, il peut créer une dramaturgie qui n'a rien à envier aux plus belles fictions dramatiques. Les exemples sur OJ, ou encore  Amy Winehouse le montrent bien.

On sait beaucoup de choses au sujet de Whitney Houston ou plutôt, on croit savoir beaucoup de choses. Ce film a le mérite de battre en brèche certains préjugés qu'on s'était fait au sujet du destin tragique de cette merveilleuse artiste. Le premier, c'est que sa consommation de drogue était bien antérieure à sa rencontre d'avec son mari qui ressort un peu réhabilité de ce film. Le documentaire oscille entre les images d'archives et les témoignages actuels de ses amis, de sa famille, de ses collègues. au fur et à mesure de la progression, la peinture se craquelle pour enfin révéler une vérité qu'on ne cherchait pas à connaitre. Tout le monde connaissait les frasques de Whitney mais personne n'était allé vraiment chercher l'origine de ces failles. Traumatismes de l'enfance, secrets de familles, parents peu présents, tout cela est un cocktail aux résultats parfois désastreux.

On apprend des choses parfois avec les témoins qui l'ont connue au à leur détriment. On rit souvent, on pleure parfois, en tout cas, cette histoire ne peut pas laisser indifférent. Kevin McDonald signe un film poignant qui a toute sa place au cinéma.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article