Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par andika

Solo est le second Spin off de Star Wars made in Disney. Il n'a pas davantage d'utilité que Rogue One pour l'histoire de la franchise ou celle du cinéma mais comme son prédécesseur, il est indéniablement fun. Malgré une gestation chaotique, le résultat est tout à fait convenable.

Pourtant, il s'agit d'un film dont on n'avait pas besoin qui raconte une histoire qui au fond n'intéresse personne tant le personnage de Han Solo est bien traité dans la saga originale. Que peut bien nous importer son enfance, sa planète d'origine, sa rencontre avec Chewie, son acquisition du Faucon ? Pourtant, c'est ce que raconte en partie ce film en étant éminemment prévisible, là réside sa plus grande faiblesse. On ne s'inquiète pas pour ces personnages car on sait qu'il ne leur arrivera rien. En revanche, ce qu'on apprend vraiment, c'est qui est Solo au plan humain. Est-ce le vaurien ou le héros ? Il ne cesse d'osciller et c'est là que tout l'intérêt de le chose se révèle. On ne sait pas au fond s'il est gentil ou méchant, lui-même ne le sait pas. Ses actes sont contradictoires, bien entendus motivés par la nécessité mais tout de même, une héros se comporte différemment.

La force de ce film réside également dans le fait qu'il ne se prend pas trop au sérieux, il sait garder un ton léger, avec un humour assez sobre et efficace. La mise en scène est convenable, peu de virtuosité mais des plans lisibles, une photographie assez neutre, toutefois, une séquence spatiale à souligner. Une faiblesse néanmoins dans le deuxième acte, une fois de plus, on ne doute jamais de l'issue des choses.

Enfin, un très bon casting avec des acteurs jeunes, beaux et talentueux. Il n'était pas aisé de se mettre à la suite de Harrison Ford et Alden Ehrenreich s'en sort très bien dans le rôle de Solo.

Solo, aussi vite vu, aussi vite oublié mais au moins, cette fois-ci, on pourra dire sans aucune contestation que Han shot first !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article