Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par andika

Loving Pablo, intitulé Escobar en français, est une escroquerie linguistique. J’avais vu vaguement Bardem parler espagnol dans la bande annonce mais en fait le film est tourné en anglais. Mais au milieu des dialogues, on entend des galimatias en espagnol. Inutile pour qui aime Narcos qui fait au moins l'effort de la cohérence en faisant parler ses personnages en espagnol (même si Escobar y est joué par un acteur brésilien). Je suis furieux ! Ils prennent deux acteurs espagnols pour les rôles principaux afin de les faire tourner en anglais avec un accent espagnol ! Ça n’a pas de sens ! Et quels acteurs en plus, Javier Bardem et Penelope Cruz ! L’espagnol est déjà là 2ème langue des USA, on est en 2018 et des producteurs sont toujours aussi idiots ! Ça m’a totalement gâté le film. Heureusement que Bardem lâchait de temps à autres quelques « malparido » et « hiro de puta » Des colombiens qui parlent anglais entre eux. Des américains qui parlent aussi anglais... Ça n’a aucun sens, aucun sens.

Alors que retenir de ce film ? Tout va trop vite, ce qui met 20 épisodes à se produire dans Narcos met ici 2h par conséquent, on ne peut qu'être frustré. Sinon, on va tout de même souligner la performance de Javier Bardem qui parvient à devenir de plus en plus inquiétant, si tous ses dialogues avaient été en espagnol, ça aurait été encore mieux.

Le point de vue de ce film, venant de la journaliste amoureuse de Pablo, interprétée par Penelope Cruz, n'est pas satisfaisant. Car il parfois avec Pablo et parfois avec les équipes de la DEA. Ce n'est pas stable, ça oscille. Surtout qu'on ne va pas voir le film pour ce personnage. Par conséquent, même si tout va trop vite, on trouve le temps long tellement la narration est absurde, tellement la réalisation est soporifique. Un film à fuir, ou à oublier si on a été piégé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article