Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par andika

Kingsman 2 est une suite sympathique. Même si l'effet de surprise du premier du nom n'est plus là, on prend encore beaucoup de plaisir devant ce film. On a encore les mêmes ingrédients, de la violence, de l'humour et des séquences d'action impressionnantes. Si dès l'ouverture, on semble être un peu dans la surenchère, le film prend le temps de se poser et de nous brosser une enquête intéressante sur ce fameux cercle d'or. Le scénario fait des choix radicaux qui peuvent surprendre mais qui semblent également se justifier. L'absence de surprise est aussi du à la promotion du film qui n'a pas fait de mystère du retour du personnage incarné par Colin Firth et c'est bien dommage. Toutefois, les nouveaux personnages amènent de la fraicheur, notamment celui joué par Julianne Moore atteint d'une douce folie assez spectaculaire. L'irruption des agents américains avec leur accent à couper est aussi une bonne trouvaille et c'est toujours un plaisir de voir Jeff Bridges, Pedro Pascal et Channing Tatum. Mark Strong et Halle Berry complètent bien le casting avec leurs rôles secondaires certes, mais ne manquant pas d'intérêt.

Néanmoins, passer en deuxième fait que c'est moins percutant. Pas de séquence aussi démente que celle dans l'église dans le premier. Moins de chocs, moins de jeu avec les codes mais simplement des messages méta pour ceux qui ont vu le premier film, dont un hilarant d'Elton John. Ce film est un peu plus sérieux, moins parodique, la seule référence semble justement être le premier.

Il y a même une certaine redondance dans la menace même si son traitement est ici encore plus cynique et réserve des séquences très drôles. Cela amène toutefois à s'interroger sur notre société sous couvert de film fun et léger. Ce film est quand même une bonne manière de passer le temps et ça fait tout de même plaisir de retrouver ces personnages totalement barrés et qu'on a tant aimés dans le Kingsman.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article