Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par andika

Bien plus trash que son prédécesseur, la légèreté et la drôlerie du premier volume laissent ici place à la brutalité et à la perversité dans toutes leurs formes. Il y a de nombreux moments difficiles à soutenir. Mais d'un autre côté, on était prévenu. L'interprétation de Gainsbourg est excellente ainsi que son vis à vis Selingman. La conclusion de cette histoire est parfaite, et la morale n'a pas sa place au sein cette plongée dans la subversion et la licence.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article